Nouvelle rubrique : Pleins feux sur nos producteurs !

Nous annonçons une nouvelle rubrique pour notre bulletin Peppermaster, qui mettra en lumière les producteurs de piments forts, de tomates, d'oignons et d'ail, et d'autres fournisseurs locaux et étrangers avec lesquels nous travaillons. Vous y apprendrez à connaître vos producteurs agricoles locaux !

 

Lorsque Greg et moi avons lancé Peppermaster en 2003, nous pensions, en quelque sorte, que la marque allait conquérir le monde. Nous étions loin de nous douter qu'il existait au Canada un plafond pour la consommation de piments ou même de sauce piquante. Le marché était tellement vide qu'à l'époque, vous aviez de la chance si vous pouviez trouver des piments jalapenos ou des piments bananes au marché Jean Talon.

 

Conséquemment, alors que nous faisions notre étude de marché, nous avons réalisé que Purée de l’ouragan allait être un succès fou parce qu'il montrait exactement pourquoi nous faisons ce que nous faisons. Les agriculteurs qui plantent les graines qui deviennent les aliments que nous mettons dans nos bocaux sont EXACTEMENT la raison pour laquelle nous faisons cela. Nous voulions donc les mettre en lumière et leur rendre les honneurs et la gloire qu'ils méritent.

 

« Je ne peux pas vous dire à quel point cultiver des piments pour faire de la sauce piquante est un travail difficile. »

 

Greg et moi avons essayé de faire pousser des poivrons lorsque nous avons commencé. Je ne peux pas vous dire à quel point cultiver des piments pour faire de la sauce piquante est un travail difficile. Nous n'avons donc pas tardé à réaliser que ça irait beaucoup mieux si des agriculteurs locaux cultivaient des piments pour nous.

 

Tout a commencé assez simplement, les petits cultivateurs de piments locaux, comme David Croteau, se lançaient dans la production de piments et, bien que l'offre de variétés soit minime, ça a commencé pour de bon.

 

Depuis 2003, nous nous sommes concentrés sur les agriculteurs locaux qui nous fournissent des ingrédients alimentaires authentiques. Comme vous le

Greg (peppermaster) avec des piments dans un plant

savez peut-être, nous avons travaillé avec des agriculteurs locaux et des agriculteurs d'autres pays pour créer non seulement un marché pour les agriculteurs locaux afin qu'ils aient un débouché s'ils produisent plus de poivrons que nous ne pouvons en acheter, mais aussi un marché pour les agriculteurs d'Haïti, de Bornéo, du Mexique et de la Jamaïque.

 

Nous ne pouvons pas vous garantir que, chaque année, nous aurons des poivrons locaux, mais nous nous efforçons d'utiliser des produits locaux aussi souvent que possible. Aussi altruistes que puissent paraître nos efforts, notre désir est vraiment d'avoir des ingrédients alimentaires aussi locaux que possible, car les fruits et légumes ont TOUJOURS meilleur goût lorsqu'ils sont récoltés au pic de leur maturité.

Français